Kfat

Les origines de l'école


Wang Song Ting

Son nom a également été transcrit ainsi : Wang Sung T’ing/ Wang Shu Jiin/ Wang Song Tyng/ Wang Soong Ting. Il était aussi connu sous le pseudonyme de Tie Ge Bei, « le bras de fer » (铁 胳臂), à cause du conditionnement particulier de ses bras.

Né en 1893 dans le comté de Rong Cheng, dans la Province du Shandong (d’autres maîtres de sa lignée attestent qu’il serait né en 1884), shifu Wang Song Ting apprit son savoir de 11 maîtres différents, Ji Zhong De ayant été son instructeur principal de Mante Religieuse.

On dit que shifu Wang Song Ting avait appris de nombreux styles et formes. Il était issu d’une famille très riche et avait donc pu engager de nombreux bons professeurs pour apprendre les formes martiales. Shifu Wang Song Ting était le propriétaire de plusieurs bateaux, et en aurait vendu un à chaque fois qu’il commençait l’apprentissage avec un nouveau professeur. Il s’entraina également aux styles Xing Yi, Bagua et Shaolin du Nord.

Shifu Wang Song Ting était un instructeur renommé de la branche Qing Dao du Chong Yiang Kuoshu Kwan (Institut Central des Arts Martiaux Chinois/ Ecole Centrale de Développement des Arts Martiaux). Il y enseigna pendant de nombreuses années et se spécialisa dans la boxe de la Mante Religieuse et le Chang Quan.

Shifu Wang Song Ting était un ami proche de shifu Hang Xing Tang, et par respect pour ses compétences, shifu Hang Xing Tang envoya son fils ainé auprès de celui-ci pour en faire le disciple. De plus, shifu Hang Xing Tang envoya nombre de ses élèves qui pratiquaient le style du Long Poing (Chang Quan) s’entrainer au Tanglang Quan avec shifu Wang Song Ting. Pour autant, ils ne devinrent pas ses disciples, et la plupart retournèrent à leurs entrainements de Chang Quan après avoir appris une forme ou deux de Mante. Shifu Wang Song Ting est également devenu un ami proche de shifu Huang Han Xun lorsqu’il était à l’Association de Jing Wu à Shanghai. Le frère de celui-ci était le célèbre maître de Qi Xing Tanglang Quan, shifu Luo Guang Yu. Avant de partir pour Taiwan, shifu Wang Song Ting passa un certain temps à enseigner en Corée.

Il apprit différents styles, tels que : le Tanglang Quan, le Tong Bei Quan, le Di Tong et le Chang Quan.

C’était le deuxième des « Quatre Vajra1 de Qingdao » (Qingdao Si Da Jin Gang, 青岛四大金刚), c’est pourquoi il est parfois surnommé « Wang Er Hu » (Wang le second tigre). Shifu Gong Bao Tian (le célèbre disciple de Yin Fu, spécialiste de Bagua) aurait été le quatrième d’entre eux.

Shifu Wang Song Ting et plusieurs de ses disciples prirent la fuite pour Taiwan après la retraite hors du continent du gouvernement nationaliste de Chang Kaï-chek.

Le style de Mante Religieuse de shifu Wang Song Ting était composé à la base de Meihua Tanglang et d’un peu de Qi Xing Tanglang, mélangé à du Chang Quan. C’est la raison pour laquelle il a été appelé Chang Quan Tanglang Quan (Boxe du Long Poing de la Mante Religieuse). Cependant, le label « Chang Quan Tanglang » assigné à cette branche du style de la Mante a été remis en question à plusieurs reprises. Ainsi, shifu Gao Dao Sheng (élève de shifu Wang Song Ting) faisait toujours référence à son style de Tanglang comme : Meihua Tanglang Quan. L’appellation « Long Poing de la Mante » serait une invention car celui-ci n’aurait pu utiliser le nom « les hommes du Tanglang » (Ecole de la Mante) lorsqu’il enregistra son école à l’Association Kuoshu R.O.C. Shifu Zhang Xiang San et shifu Liu Yun Qiao (Liuhe Tanglang Quan) avaient déjà enregistré le nom « Les hommes du Tanglang » plus tôt auprès de cette même association. C’est pourquoi shifu Gao Dao Sheng n’aurait eu d’autre choix que d’utiliser « Les hommes du Chang Quan Tanglang » (Ecole du Long Poing de la Mante) pour s’y enregistrer.

Le célèbre shifu Wei Xiao Tang (Babu Tanglang Quan) parlait toujours de shifu Wang Song Ting avec beaucoup de considération. Il disait qu’à bien des égards, celui-ci l’avait dépassé de loin.

C’était un professeur très strict, il avait très mauvais caractère et être son élève n’était pas toujours facile. C’est pourquoi il n’eut que très peu de disciples au long terme. Il y a des différences entre les Tanglang Quan des élèves de shifu Wang Song Ting. Celui-ci n’autorisait pas les autres étudiants à regarder lorsqu’il donnait un cours à quelqu’un. De ce fait, la plupart de ses disciples apprirent différentes formes les uns des autres. En outre, il semblait connaître plusieurs versions de ses formes et ses élèves disaient qu’il pouvait exécuter la même forme différemment selon les jours. C’est pourquoi ses élèves apprirent les mêmes formes, mais enseignées de différentes manières. L’écrivain Robert W. Smith put observer shifu Wang Song Ting s’adonner à la pratique du kung-fu lors de son séjour à Taiwan. Il relata cette expérience dans l’un de ses livres : « Je n’ai vu qu’une seule fois Wang Shung-t’ing, le boxer du Shandong… C’était un homme au teint basané et aux yeux malveillants, mais sa démonstration était vraiment incomparable. Il exécutait une forme de boxe ivre dans laquelle on prétend être éméché dans le but de leurrer un adversaire proche, pour finalement le démolir. Il montra également la Boxe de la Mante, une forme d’arrachement linéaire dans laquelle les coudes jouent un rôle important, ainsi que l’épée T’ai Si. Liao Wu-Ch’ang me raconta que shifu Wang Song Ting était une figure éminente de la pègre et qu’il avait tué des hommes à l’épée sur le continent. Je mis en branle plusieurs approches pour persuader Wang de m’enseigner son kung-fu, mais aucune d’entre elle ne fonctionna. J’avais déjà été rejeté par d’autres boxers, mais je fus particulier déçu cette fois-ci. »

Shifu Wang Song Ting est mort en 1964.

王朗
Wang Lang
(XVIème)
En savoir +
宇宙道人
Yu Zhou Dao Ren
En savoir +
大盗
Da Dao
En savoir +
李秉霄
Li Bing Xiao
(XVIIIème)
En savoir +
 
   
纪忠德
Ji Zhong De
En savoir +
梁中川
Liang Zhong Chuan
En savoir +
梁学香
Liang Xue Xiang
(1810 - 1860)
En savoir +
赵起渌
Zhao Qi Lu
(début XIXème)
En savoir +
 
Taiji Meihua Tanglang Quan
郝恒信
Hao Heng Xin
(1891 - ?)
En savoir +
Taiji Tanglang Quan
吗强
Ma Qiang
( - )
En savoir +
 
   
王松亭
Wang Song Ting
(1893 - 1964)
En savoir +
高道生
Gao Dao Sheng
(1915 - 2012)
En savoir +
陳錦湧
Chen Jin Yong
(1966)
大涨力风
Da Zhang Lifeng
(1975)
 
 

NB : Shifu se traduit communément par maître mais le sens le plus proche est maître à penser, celui qui guide.
Sources : Mantis Cave - Académie Sino-Canadiènne de Kung Fu - Shaolin Internal Huang Han Xun - Eight Step Praying Mantis -
Wuhun Magazine 2007.4 # 226 - Adam Hsu Kung Fu
Mentions légales
Plan du site