Kfat

Les origines de l'école


Liang Xue Xiang

Son nom a également été transcrit ainsi : Liang Chue Xiang/ Liang Hsueh Hsiang/ Liang Chu Chan/ Liang Hsuan Hsiang/ Leung Si Heun/ Leung Shi Heung/ Leung Shih Huang.

Certaines généalogies du Taiji Tanglang Quan inscrivent 树 (shu, arbre) pour le second caractère de son nom. C’est une erreur : dans le dialecte du Shandong, « xue » sonnerait comme « shu », et il a probablement été enregistré de la sorte à Hong Kong, par l’un des disciples de shifu Zhao Zhu Xi (Taiji Tanglang Quan) qui n’était pas familier de l’accent du nord.

Il est né en 1810 (d’autres sources de Taiji Meihua Tanglang situent sa naissance en 1790) dans le village de Yushan Kuang, dans la province du Shandong. Il vécut dans le comté de Hai Yang, dans la province du Shandong.

Shifu Liang Xue Xiang est un maître très important dans l’histoire du style de la Mante Religieuse. La branche coréenne du Meihua Tanglang mentionne ce maître comme étant le créateur de la Fleur du Prunier (Meihua = Fleur de Prunier), l’une des branches de la boxe de la Mante Religieuse. La branche du Taiji Meihua Tanglang Quan le mentionne en tant que créateur des formes de Zhai Yao. De plus, il produisit un Pu (manuel manuscrit) dans lequel il consigna plusieurs formes (incluant le nom des mouvements pour chacun d’entre eux). La branche de Meihua Tanglang de shifu Jiang Hua Long enseigne toujours la forme Luan Jie telle qu’elle a été écrite dans ce manuel.

Selon la tradition du Taiji Tanglang Quan, le père de shifu Liang Xue Xiang sauva la vie de shifu Ma Qiang qui lui fût si reconnaissant qu’il enseigna le style de la Mante Religieuse à son fils, qui devint shifu Liang Xue Xiang. Toutefois, selon le Meihua Tanglang Quan et le Taiji Meihua Tanglang Quan, son maître était shifu Zhao Qi Lu.

Après avoir appris la boxe de la Mante Religieuse, shifu Liang Xue Xiang voyagea en Chine à la recherche d’autres maîtres pour continuer à améliorer ses techniques de boxe. Il était admiré pour sa courtoisie et il rendit hommage à toutes les autres écoles d’arts martiaux, tout en poursuivant activement le développement de son propre style. Shifu Liang Xue Xiang était très ouvert d’esprit : pour lui, il y avait toujours quelque chose à apprendre des autres styles.

La légende raconte qu’à l’occasion de son quatre-vingtième anniversaire, plusieurs maîtres reconnus du nord de la Chine lui rendirent hommage. Ils lui offrirent le cadeau ultime pour un artiste martial : les principes de leurs meilleures et dernières techniques, décrites et dessinées de manière précise. Deux de ces techniques, le Hei Kung (amélioration de la méthode de respiration) de Sung Yu Tung et les techniques de mouvements au sol de Suen Ke Yang ont été inclues et sont toujours utilisées dans le style Taiji Tanglang Quan. D’autres versions disent que les techniques de ces maîtres ont inspiré shifu Liang Xue Xiang lorsqu’il développa la forme Zhai Yao, qui en intègre les techniques essentielles.

Les lieux où il se rendit durant sa quête pour la connaissance du kung-fu sont inconnus, mais on sait qu’il eut des disciples à Beijing. Shifu Liang Xue Xiang fut promu officier de la 7e armée après avoir passé les concours militaires.

Lorsqu’il eut 45ans (autour de 1855), il retourna dans la Province du Shandong où il continua à enseigner la boxe de la Mante Religieuse jusqu’à sa mort en 1860 (selon d’autres sources, il serait mort en 1890).

王朗
Wang Lang
(XVIème)
En savoir +
宇宙道人
Yu Zhou Dao Ren
En savoir +
大盗
Da Dao
En savoir +
李秉霄
Li Bing Xiao
(XVIIIème)
En savoir +
 
   
纪忠德
Ji Zhong De
En savoir +
梁中川
Liang Zhong Chuan
En savoir +
梁学香
Liang Xue Xiang
(1810 - 1860)
En savoir +
赵起渌
Zhao Qi Lu
(début XIXème)
En savoir +
 
Taiji Meihua Tanglang Quan
郝恒信
Hao Heng Xin
(1891 - ?)
En savoir +
Taiji Tanglang Quan
吗强
Ma Qiang
( - )
En savoir +
 
   
王松亭
Wang Song Ting
(1893 - 1964)
En savoir +
高道生
Gao Dao Sheng
(1915 - 2012)
En savoir +
陳錦湧
Chen Jin Yong
(1966)
大涨力风
Da Zhang Lifeng
(1975)
 
 

NB : Shifu se traduit communément par maître mais le sens le plus proche est maître à penser, celui qui guide.
Sources : Mantis Cave - Académie Sino-Canadiènne de Kung Fu - Shaolin Internal Huang Han Xun - Eight Step Praying Mantis -
Wuhun Magazine 2007.4 # 226 - Adam Hsu Kung Fu
Mentions légales
Plan du site